7- LA SUEDE

Avec mes problèmes de visas raccourcis en Russie, il devenait indispensable que je rejoigne Moscou au plus tôt après ma date d’entrée. Il fallait en effet que j’obtienne de l’Ambassade de Mongolie deux mois de séjour au lieu d’un initialement prévu.

Après le cercle polaire arctique norvégien et 650 kms de traverser de la Suède sur un immense tapis blanc bordé de lacs et forêts, je décidais de faire un détour chez Sam’Artic. Il s’agit d’un couple français (Marie et Régis) qui s’est établi il y a un an et demi en Laponie Suédoise avec un attelage de samoyède pour faire découvrir à leurs visiteurs leur pratique. Dès leur Installation, ils avaient crée une page FB que je suivais régulièrement. Quoi de plus normal alors…que de passer les voir…même par surprise???

 

IMG_20171124_144526
Quand votre GPS indique  « prochain rond point a droite à…234 kms???! »

La première surprise fût d’abord pour moi, car arrivé a 35 kms de chez eux, à 23h, je glissais sur la glace a un carrefour et plongeait dans une fossé, heureusement plein de neige fraiche…pas de mal, mais impossible de sortir le 4×4 seul.
Dans les dix minutes, un couple s’arrêtait et me proposait de m’aider, ce que j’acceptais avec une spontanéité qui ne dissimulait aucunement ma reconnaissance immédiate.

Nous voila partie chercher le tracteur chainé pour me sortir de ce mauvais pas et découvrir la solidarité suédoise. Un grand merci a eux qui suivent désormais mon aventure. Il aura quant même fallu que les chaines du tracteur brisent la glace pour parvenir a sortir le tout. Une bonne prise de conscience aussi pour moi qui après avoir roulé 650 kms sur la neige à 100 km/h (doubler par des véhicules avec remorque???!) me sortait lamentablement par manque de vigilance.

Je m’approchais de Sam’Artic pour me présenté au petit matin à Marie qui m’accueillait et me proposait rapidement un petit déjeuner suédois. Quelques discussions et ce sont les voisins suédois, un couple septuagénaire, qui venait s’assurer que tout allait bien chez Marie qui recevait un véhicule étranger 😉 Une fois rassuré, il retournait a leur déneigement.

Marie organisait un appel visio avec Régis qui se trouvait en France et nous débutions le déneigement de la maison. Il était environ 10h30 et il faisait jour depuis 1h30. Il était toutefois impératif que nous finissions de déneiger avant la nuit…à 14h30???! Et, oui, après la neige se refroidit et durcit, ce qui rend le déneigement à la pelle impossible. Nous étions aidé par Sandrine, une wofeuse française super sympa arrivée la veille. Un tracteur avait raclé le passage principal, mais il avait aussi découvert la cuve à eau. Le chef du village (18 maisons dans le hameau), trappeur, venait nous aider pour remettre en place le couvercle. C’était une occasion furtive de découvrir l’organisation de la vie du village et la présence de ce guide trappeur.

Pendant que je déneigeais, Marie et Sandrine soignaient les 18 chiens avant le froid de la nuit.
Vers 15h, nous nous retrouvions autour du Brasero dehors pour une dégustation nocturne.

Voila, mon passage en Suède fût bref, mais bien rempli, plein de bonnes rencontres et de surprises. Je repartais le soir pour la Finlande et Rufa, via Romanieri, village du Père Noël.

%d blogueurs aiment cette page :