5-LE DANEMARK

Je suis entré au Danemark par la frontière de Tonder.
Après le Nord de l’Allemagne, garnit de champ d’éolienne, je passe a un paysage agricole, humide et même marécageux. Je pense qu’il doit y avoir des similitudes avec l’Ecosse…
C’est plat… mais très vert et la terre noire semble être très fertile.
Je m’arrête a midi dans un petit village de pêche, ou je découvre un poissonnier qui réalise des sandwich avec toutes sortes de poissons, très originaux…et irrésistibles 😉

Sur la route, les conducteurs sont toujours très paisibles et respectueux de la réglementation. Les vitesses et les distances de sécurité sont appliqué et cela dénote un état d’esprit très calme.
Je recherche un endroit pour dormir au bord de la mer du Nord et trouve un chemin près de l’ile de Mando. Celle-ci est accessible uniquement à marée basse en voiture et je trouve une place « sauvage » pour la nuit a l’entrée de son chemin d’accès délimité par des arbres. C’est aussi un parc national ornithologique. Je vérifie le niveau de la marée haute et m’installe tranquillement.

La nuit est calme et je ne regrette pas l’installation du webasto qui m’apporte un agrément de confort indiscutable.

Le Mont Yilding

Le lendemain, je me dirige vers le sommet du Danemark…le Mont Yilding qui culmine à 174m d’altitude. On y accède par la route au départ du village de Yilding et après quelques kilomètres, on se gare sur le parking aménagé  pour une balade d’une centaine de mètres à travers bois. Là, un monticule de terre d’une dizaine de mètres de diamètre et d’une hauteur de trois mètres, en pleine forêt, vous montre le sommet.

L’aménagement du parking qui se trouve quelques mètres plus bas et qui offre un panorama plus ouvert, est plus remarquable. Une pierre viking y marque son interêt.

Roskilde

Je n’ai pas trouvé un grand interêt à la visite du Danemark, parceque je suis en hiver. J’ai cependant remarqué lors de mes arrêts dans les stations que ce pays avait un réel interêt touristique…en été (comme beaucoup d’activités touristiques dans de nombreux pays).
J’ai découvert dans cette documentation que Roskilde est un village qui présente plusieurs intérêts.
Il abrite le musée du drakkar, le dernier atelier de fabrication traditionnelle de ce bateau et je vois un intérêt particulier a le présenter a coté du NAUTIRAID GRAND NARAK « Matakiterani ».

Après avoir visiter l’atelier de fabrication avec ses anciens outils et les méthodes traditionnelles qui vaut franchement le détour, je visite la ville dont les maisons viking avec toit de chaume et faîtière en chien croisé, sont tout aussi remarquable. J’ajouterais la cathédrale de Roskilde ou sont sépultures la plupart des rois souverains du Danemark.

Je ne manquerais pas à la tradition de mettre la pagaie dans l’eau du fjord de ces fameux drakkars. Je pars avec un temps des plus cléments et agréables pour un changement météo soudain, la pluie, le vent fort et le froid qui va avec. Je rentre bien esseulé par cette navigation de quatre heures mais honoré d’avoir pu naviguer sur ce plan d’eau historique.

Lors de cette navigation, j’ai pu testé la vareuse HELLY HANSEN qui m’a bien tenue au sec et au chaud…qualités indispensables dans ces conditions.

Je pars ensuite en direction d’Oslo et de la Norvège en traversant la Suède de Malmo a la frontière Nord soient 640 kms. (visite a IKEA)

%d blogueurs aiment cette page :