Retour à domicile

C’est avec une profonde amertume que j’ai du prendre la décision de revenir en France après un beau tour…d’Europe!

Je n’en retiendrais que les bons moments avant de repartir rencontrer le monde sous une forme peut être un peu différente mais avant tout… quelques explications.

Dans la préparation de mon tour du monde, j’ai tout organisé, préparation du véhicule, conception de la cellule habitable, développement de partenariat… Je n’ai confié que la partie administrative soit l’obtention des visas à une société spécialisée « Visaoffice.com », car je ne pouvais pas perdre de temps avec les déplacements pour la gestion des envois de passeports aux différentes ambassades. Cette société qui est implantée a proximité des ambassades à Paris me semblait un choix raisonné.

Après un échange téléphonique très cordiale sur mon parcours, il apparaissait nécessaire de demander les visas Russie, Kazakhstan, Mongolie, Chine et Népal. Devis de 850 € réglé, je formulais mes demandes sur les documents officiels et constituais mes dossiers pour chaque ambassade. La partie hébergement nécessaire en Russie et Chine était gérée par Visaoffice. Dans ces pays, il faut déclarer ses hébergements pour obtenir les visas. Ces sociétés effectuent donc des réservations dans des hôtels, qu’elles annulent ensuite. Cela est courant et admis, terriblement hypocrite pour moi. Avant mon départ, Visaoffice m’informait à ma demande mail, que les visas Russe et Chinois étaient fait, Que le Kazakhstan n’était pas nécessaire et que la Mongolie devait être réalisé à Irkousk en Russie pour un problème de durée. Je demandais le remboursement des visas non obtenu, en vain, puisqu’ayant déjà réglé. Visaoffice m’informait que les visas obtenus avaient couté plus cher…ou pris plus de temps dans les justifications. Avant de partir, je n’avais pas de temps à perdre et laissais filer ce point???! Je demandais néanmoins la liste des hébergements déclarés par Visaoffice à la Russie et à la Chine en vain.

Lorsque AnneSo m’a rejoint en NORVÈGE, j’ai découvert à l’ouverture de mon passeport que le visa Russe était de un mois et une entrée au lieu de deux mois et deux entrées.

Une entrée impliquai l’abandon du Mont Elbrouz et du Kazakhstan. Un mois réduisait considérablement mon temps de franchissement de l’Oural et de la Sibérie 8500 kms en hiver. Deux mois permettaient de le faire normalement, sachant que des itinéraires pouvaient être fermés plusieurs jours en fonction des tempêtes hivernales.

Je décidais donc de me rendre le plus tôt possible à Moscou pour faire  mon visa pour la Mongolie …au cas ou Irkousk me pose problème. Du coup, je survolais la Suède et la Finlande, non sans en profiter et je partagerais ces voyages sur une page dans les jours a venir.

Compte tenu du mois obtenu en Russie au lieu de deux, je devais obtenir en Mongolie deux mois au lieu d’un pour mon rendez vous fin janvier avec Anne So. Il me fallait pour cela une lettre d’hébergement que la société Visaoffice, joint à l’Ambassade ne voulait me faire. Je prenais néanmoins un mois en souhaitant obtenir une prolongation à Oulan Bator.

Je tombais alors face à un dilemme. Après les quatre jours nécessaires à l’Ambassade de Mongolie, il me restait 20 jours pour traverser la Russie sur 7500 kms, en hiver, alors que la route avait déjà été fermée quelques jours. L’expérience norvégienne m’aidait a évaluer cette situation.

Le bilan était le suivant:

  • J’étais en situation délicate en Russie, pour ne pas dire illégale malgré moi, car je ne possédais pas la liste de mes hébergements déclarés par VisaOffice. Pour entrer en Russie, j’avais loué un Air BnB à Saint Petersbourg, que j’avais déclaré par écrit à la douane (obligatoire). En cas de contrôle, je n’avais aucun justificatif, ni aucune explication sur mes autres hebergements.
  • 7500 kms en 20 jours, sur une route parfois enneigée ou glacée, potentiellement fermée quelques jours. Réalisable, mais limite…
  • L’abandon du Mont Elbrouz et du Kazakhstan…vexant…
  • Aucun moyen de contourner la Russie pour revenir en cas de problème après la Mongolie.
  • Si je ne franchissais pas la frontière Russe avant l’échéance de mon visa, on m’annonçait un contrôle renforcé avec une garde à vue, 450 € par jour de retard sur le sol Russe, et une incertitude, caution, confiscation, du véhicule et de son contenu.
  • Sachant que dans le contenu, en plus des tentes, parapente, VTT, ski, Kayak, j’avais une caméra endoscopique et thermique pour mes examens sur le véhicule, 4 gopro, un appareil avec gros zoom, un drone, deux ordinateurs et quatre disques durs, une liaison satellitaire. Bref, l’apanage du parfait espion, j’ai un doute sur l’interprétation policière de ma destination.

Le voyage devenait une course contre la montre pour rejoindre la frontière, avec une épée de Damoclès sur la tête en cas de contrôle. En plus, les Russes parlent le cyrillique et très peu l’anglais ce qui n’est pas très pratique pour s’expliquer en cas de problème.

Aujourd’hui, je suis revenu sur le sol français après un très beau voyage autour de l’Europe. J’ai découvert de très beaux paysages, fais de belles rencontres, et repris le gout du voyage. Je n’ai pas su prendre un risque majeur comme l’impose l’aventure, mais j’ai conservé mon intégrité et pris cette décision en mon âme et conscience. Je suis capable de faire une sortie en randonnée hivernale par risque maxi d’avalanche sur des secteurs que je connais, mais là, l’issu d’une erreur ne dépendait pas du tout de moi et j’avais tout les éléments pour que ça tourne mal. Je tiens vraiment a préciser que les Russes sont très loin des clichés européens, des personnes très agréables et charmantes, policiers et douaniers (tant que tout va bien), et que j’aurais vraiment aimer les découvrir d’avantage jusqu’en Mongolie.

Voila, je tiens à m’excuser auprès de tous ceux qui m’ont envoyé leurs mots de soutien et d’encouragement, que j’ai pu faire rêver au travers des photos échangées, et je vous assure que l’aventure ne s’arrête pas là. Elle se déroulera sous une forme un peu différente, meetteheworld.travel servira de support à d’autres excursions et vous trouverez toujours ici ma fenêtre ouverte sur la nature, la faune et la flore, le sport et plus encore…

Je vous souhaite à toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’année…

P1010749

 

 

 

 

2 commentaires sur “Retour à domicile

  1. Bravo, quel courage et quelle lucidité ! Après cet apprentissage, je serai toujours heureux de te suivre et de t’encourager. Aucune deception pour moi, sauf celle de continuer a rêver avec ton periple ! La nouvelle doit etre rude pour toi et je compatis.
    Bisous Luc !
    Laurent Dorget

    Aimé par 1 personne

    • L’aventure ne fait que commencer…ceci n’est au fond qu’une expérience qui m’évitera quelques erreurs a l’avenir! A grès bientôt Laurent et la famille Dorget!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :